Croatie

Sous le soleil de la Croatie

Sous le soleil de la Croatie

wpid-P1040242.JPGLundi, suite de nos aventures en Croatie. Après avoir dù dormir à l’hôtel à cause de refus consécutifs de nous heberger, nous partons pour Zadar sur la côte Adriatique, en stop. La première partie du trajet se fait rapidement jusqu’à Zagreb, puis commence une galère interminable! Nous marchons pendant des heures sous un soleil de plomb pour trouver un emplacement pour faire du stop près de l’autoroute. Au bout de 4h nous abandonnons, on arrive a Zadar en bus à 20h.
Une fois arrivés, un chauffeur de taxi nous informe que le camping se trouve à 5km de la gare routière. OK! c’est parti pour une course contre la montre, après l’après-midi que nous venons de passer, ça nous fait pas peur, ça ne peut être pire! 5kms en 45min pour arriver juste avant la fermeture de l’accueil du camping. Ouf!

Suite à notre dure journée de la veille, la seule activité du mardi est la de visite Zadar sous des températures plus qu’estival (30° C). On comprend vite qu’il sera extrêmement difficile de trouver un jardin sur la côte, vu le nombre hallucinant de sobes, (chambre chez l’habitant) et le changement de mentalités.

wpid-P1040260.JPGNous suivons la côte dalmate pour nous rendre à Šibenik, toujours en stop. Ici il y règne une totale indifférence pour les auto-stoppeurs! Ce sentiment est renforcé par la rencontre de deux belges qui ont eux aussi tenté leur chance, en vain! C’est en bus finalement que nous rejoignons Šibenik. Heureusement que les villes Dalmate sont splendides. Šibenik est épargnée par le tourisme, ce qui la rend vraiment agréable à visiter. Ça change de Zadar, Dubrovnik etc…
L’arrivée au petit camping familial de Krka, (prononcé « carca ») n’a pas été chose facile : 20mins interminable dans un bus sans clim dans une chaleur insoutenable, qui a mis 15mins à démarrer suite à une panne mécanique (dû à l’état lamentable du bus!) et s’être fait ordonnés de monter dans le bus par une petite mamie croate vraiment pas commode, nous arrivons vivant à destination!

Tôt le matin nous enfilons nos chaussures pour aller au parc de Krka. Cascades sur cascades, chutes sur chutes, Krka c’est le royaume de l’eau dans toute sa splendeur ! Et cerise sur le gâteau, on peut se baigner au bord de la plus grande cascade du parc, pour le plus grand bonheur d’Adrien! Nous finissons la journée avec un petit apéro au resto-bar du camping, où nous rencontrons un vieux routard nommé André et son pote Jacques. André à beaucoup d’humour, il a 60 ans, il a déjà pas mal wpid-P1040295.JPGbourlingué. On se marre bien, au fil de la conversation, Adrien se retrouve à devoir réparer son PC contre un bon plan; l’emplacement d’un camping avec une plage remplie de moules qui attendent qu’une chose : qu’on les ramassent!

Le matin du vendredi, on dit au revoir à André et sa clique. Eux remonte et nous, on descend vers Trogir. Il est 10h et le prochain bus pour la gare routière de Šibenik est à 11h, pour passer le temps on fait du stop. 5mins suffisent pour trouver une voiture, et pas n’importe laquelle, une Jaguar! Un anglais de Liverpool qui voyage en Croatie en Jaguar! et oui, nous sommes bel et bien dans une magnifique caisse avec de la pure musique Soul, ça change du bus de la veille. La classe! Il nous dépose à 30 mins de marche de la gare routière où nous prenons la direction de Trogir.
Trogir est un peu comme le docteur Jekyll et M. Hyde, un coté avec une circulation complètement anarchique et de l’autre, le calme et la beauté de la vieille ville. C’est un peu déroutant!
On suit les conseils de notre ami André, on prend donc le bus 37 direction Split, arrêt à Kastel Stari pour trouver le camping et la sois disante plage aux moules! Et bingo, il avait dit vrai! La plage est gavée de moules! Ce soir c’est moules frites au bord de la mer, ça va nous changer des pâtes et du riz! On se régale! Merci André ou plutôt André les bon tuyaux!

wpid-P1040408.JPGVoulant échapper à la foule de touristes, on embarque pour l’ile de Drvenik Veli qui se trouve être un vrai havre de paix. Personne, pas un bruit, la mer bleue turquoise, on s’y baigne, on s’y plait, on se ressource, bref un pur bonheur !

Pour finir notre 3ème semaine de voyage, nous finissons en beauté avec la visite de Split, qui se trouve être classé patrimoine mondial de l’UNESCO. Qui dit classé, dit magnifique mais envahie par le tourisme.

Après cette semaine riches en visites de villes, il nous tarde de retrouver la nature, les randonnées, pour plus d’authenticité et de rencontres.

beudbeud Administrator

1 comment

  • beudin christine Posted on 23/06/2013 at 19 h 04 min Reply

    très belles photos gros bisous à vous deux papy mamy

Leave a comment